la Sécurité sur la pêche

Au bateau on ne peut pas mettre les objets aigus, avec qui on la peut couper ou percer. On ne peut pas aussi s'approcher du bord tellement pour que le fond concerne les objets sous-marins : des pierres, les racines, les restes des vieux joncs et autre. Même il ne faut pas concerner le fond propre et égal, surtout traîner le bateau au bord. Peuvent se trouver là les restes sortant et non considérables pour l'oeil des coquilles, le verre, le fil etc. C'est-à-dire il faut s'accoutumer protéger le bateau contre les piqûres possibles ou les coupures. Sur le bateau, pendant la chasse, ainsi qu'à l'acheminement, ainsi qu'à la conservation de la maison ne doivent pas se trouver la benzine, le pétrole, l'huile, les alcalis et d'autres substances, capable l'endommager.

Après la fin de la chasse il faut absolument le bateau laver, nettoyer du sable et la boue. Puis dans l'état rempli de sécher. S'il y a un temps, après le séchage du côté extérieur ouvrent les soupapes et produisent du bateau l'air. Ne la mettent pas cependant après cela au fourreau, mais laissent pour un certain temps pour dosushki. Cela permet de s'évaporer à quelque quantité de condensat, qui, en général, s'accumule à l'intérieur du bateau. S'il n'y a pas au bord de possibilité de faire ces procédures, c'est nécessaire de faire les maisons.

Pendant l'intersaison il faut garder le bateau dans le local sec, plus loin des réchauds, il est désirable dans l'état déployé et un peu dans l'état roulé. Si elle se trouve constamment dans l'emballage, cela, premièrement, il faut la mettre comme on peut plus librement. Mais deuxièmement pour que sur les plis il n'y avait pas fissures, périodiquement il faut remettre le bateau à la nouvelle manière.

Est délicat Quoi que nous ne se rapportaient pas au bateau, du temps elle est usée. C'est pourquoi il ne faut pas admettre pour qu'elle tombe en panne définitivement. Ayant rempli le bateau de l'air, il est nécessaire soigneusement de l'examiner. Remarqué petit treshchinki ou quelques autres endommagements suit, sans remettre, réparer.

Et encore un conseil. Aux pêcheurs ayant les canots pneumatiques, il faut se servir de l'ancre. Mais il est incommode de transporter l'ancre chaque fois avec lui-même de la maison, même si tu vas sur la pêche en voiture personnelle. Il prend beaucoup de place. Il y a une sortie très simple : au lieu de l'ancre font le sac dense. À lui entassent au bord le sable ou mettent les pierres et - l'ancre est prêt. Au terme de la pêche le contenu du sac laissent au bord. Mais le cordon d'ancre et le sac mettent avec le bateau au fourreau.

Sur l'alimentation sur la pêche.

Quels produits de l'alimentation prendre sur la pêche ? Apparemment, et la question le temps mort, et lui répondre il n'est pas difficile : la nourriture ordinaire conformément aux goûts, les inclinations, les besoins et les possibilités.

Et quand même on peut donner ici quelques conseils. Premièrement, sur la pêche au solitaire partent rarement, se réunissent d'habitude tant de gens, la voiture combien peut contenir. Souvent chacune de la compagnie prend tant de nourriture pour que suffise sur tous. Voici au lieu de la pêche le festin, et encore, assez souvent, avec la ribote réussit. Ainsi, on raie tous ces avantages, que donne à la personne la pêche.

Le Jour d'hiver n'est pas long. Si encore klev actif, parfois ne remarquera pas, comment il volera. Et en se réunissant seulement, tu te rappelles que sont restés intact les produits pris avec. Mais quel était klev, oublier l'alimentation à valeur requise il ne faut pas. Et prendre sur la pêche d'hiver il faut l'alimentation à valeur requise. Le thermos avec le thé ou avec le café léger est nécessaire absolument. Il est désirable de prendre le thermos entièrement métallique. Après le forage des creux on voulut boire absolument. Le thé et la soif assouvira, et réchauffera. En dehors du thé on peut prendre les sandwiches, les fruits, le biscuit, les oeufs cuits, le fromage et caetera. Mettre les produits il est désirable non aux journaux et non aux sacs de polyéthylène, car tout sera chiffonné, et non aux pots de verre, qui peuvent se briser, mais à rigide (mais non et métallique - elle s'acidifie) la tare en plastique. Si permet la boîte, la nourriture doit mettre en relief dans lui la branche spéciale.

Les pêcheurs Expérimentés ne craignent pas la charge superflue et prennent les marmites, les tasses, les cuillères, les fourchettes, les serviettes, le sel. Et est direct sur la glace sur les supports spéciaux sur de petits réchauds à gaz de pétrole - "les bourdons" ou sur les comprimés de l'alcool sec réchauffent le déjeuner pris avec et même font la soupe et l'oreille. C'est beaucoup plus bon, que les conserves ou ordinaire suhomjatka. Mais dans tous les cas la nourriture il faut prendre pas plus et pas moins, qu'il est nécessaire. En été, excepté tout, il faut éviter les denrées périssables.

Et quand même, si en hiver on peut s'en passer sans uhi, ce que pour la pêche de l'été, sans entretiens intimes près du feu de nuit ? La pêche réussie, la bonne compagnie, l'oreille avec le feu est il restera pour longtemps à la mémoire! Non, uhoj on ne peut pas négliger aucunement! Cependant on ne peut pas négliger de plus et l'observation des règles élémentaires hygiéniques et sanitaires. Le poisson pas assez de cuit à point ou rôti peut, par exemple, amener à la contamination de la personne par les oeufs par les larves des divers helminthes, qui en grande quantité se trouvent parfois à certains aspects des poissons. Le plus souvent qui débite le poisson c'au bord contractent. Les mains, la vaisselle, tout que touchait le poisson débité, il faut soigneusement laver, car même à un bon traitement thermique du poisson de la larve peuvent se trouver dans l'organisme des mains, les cuillères, les soupières. La connaissance du danger possible de la contamination ne doit pas faire peur, car la noblesse - signifie savoir conjurer le danger.

Le Poisson - delikatesnyj le produit. D'elle dans les conditions domestiques préparent la multitude de plats. Sur la pêche, particulièrement de courte durée, la possibilité de la préparation des plats se limite à quelques. Rôtissent le plus souvent le poisson sur la poêle ou font cuire à l'oreille. Rôtissent le poisson, ayant coupé avec les morceaux menus, sur l'huile de tournesol. Pour l'amélioration du goût, tout à l'heure le poisson retiré de la poêle mettent à la soupière ou la casserole et répandent par l'ail broyé. La casserole ou la soupière couvrent pour que le poisson s'imprègne mieux de l'odeur d'ail. Bref, les ruses spéciales au rôtissage du poisson est absentes - l'affaire simple. Mais voici la préparation de pêche uhi est déjà l'art.

<< en arrière