le Frai des poissons

La Plupart des poissons dans les étangs fraie. C'est pourquoi il faut penser dès le début à la création des conditions, et en outre, non seulement pour le procès du frai, mais aussi pour les futurs alevins. Conviennent pour cela les terrains menus bien chauffés du bassin avec la végétation d'eau. Là les poissons otnerestjatsja, les alevins trouveront à eux-mêmes le refuge et le fourrage.

Certains aspects des poissons doivent créer les places "confortables" avec galechnym ou par le fond de sable, il est important pour les autres, comme nous avons marqué, les basses eaux, couvrant par la végétation non simplement d'eau, mais ses aspects définis. Les perches et les sandres peuvent créer les nids artificiels.

Dans les conditions naturelles le poisson fraie, pour l'essentiel, le printemps et dans la première moitié de l'été à la chauffe suffisante de l'eau. Chaque aspect a pour cela un délai. Dans un petit étang, où l'eau se chauffe plus tôt, et où en général de tout à fait autres conditions, les poissons peuvent frayer à des autres délais.

Nous Amènerons seulement certaines températures moyennes, auxquelles de divers aspects des poissons commencent à frayer. Il faut noter ces délais dans chaque cas concret, retenir, inscrire. Donc, avant tout, encore sous la glace, le brochet commence à lancer le caviar, la température de l'eau arrive à cette époque 3-6°С, le hotu lance le caviar à la température 6, le gardon et la perche - à 8, la brème - à 12-13, l'ablette - à 15-16, gustera - à 16-17, le chevesne et le carassin - à 17-18, le rotengle - à 18, la tanche - à 19, la carpe, chehon', la carpe, la sandre - à 18-20°С.

Aux habitudes définies on peut maîtriser et passer le frai artificiel - la sélection chez les poissons du caviar, molok, leur malaxage et l'émission au bassin. D'ailleurs, sur les questions artificiel ryborazvedenija à présent il y a aussi beaucoup de littérature spéciale et populaire. En outre on peut consulter et à voisin rybhoze ou ryborazvodnoj les stations.

Chaque pisciculteur doit se rappeler que tout de suite après le frai du poisson commencent avec des efforts complémentaires à se nourrir. C'est pourquoi il les faut assurer par le fourrage correspondant et suffisamment.

Et, enfin, la dernière question : comme que, pêcher dans l'étang coopératif ou domestique ? S'il faut attraper quelques carassins sur l'oreille, le mieux confier, cela de faire aux enfants, cela leur livrera la joie. À une telle chasse convient la ligne ordinaire de boutique pop. Si est apparue quelque autre nécessité vite et en grande quantité attraper le poisson, on peut utiliser l'ascenseur du filet avec menu ou grand jacheej. La nasse aussi faite du filet n'empêchera pas dans l'économie. On peut le plus fabriquer et un autre ascenseur. C'est le parapluie-majoration de la structure de T.T.Solov'eva. Au centre le parapluie est approvisionné en ressort ou l'anneau de caoutchouc, qui dans l'eau écartent les rais aux parties, après quoi le filet s'étale au fond. À la montée le fil passant par jachei, ont mis les anneaux aux fins des rais, l'ascenseur serre et le poisson est bloqué dans le filet. Un tel parapluie non seulement attrape les poissons vivants, mais aussi choisit du fond des perdus. C'est important, si dans le bassin il n'y a pas d'écrevisses. Par le parapluie on peut pêcher l'été, et l'hiver. D'ailleurs, les pisciculteurs et les pêcheurs comprendront chaque cas concret lui-même, que et comme pêcher. L'essentiel pour que ce poisson soit, en abondance.